Mausse

Voyages Immobiles…

Chatou et Evenos FRANCE

Mausse
Mausse
Mausse
Mausse

Mausse

25 TER rue des écoles 78400 Chatou

06 81 57 45 75

 

 

Portrait

Mausse dessine et peint depuis sa plus tendre enfance, comme un besoin, une respiration, pour dire l’indicible…

Construit sur un terreau empreint de contrastes il se baigne de culture, s’intéressant à tout ce qui touche à l’art… théâtre, musique, peinture…

Mausse s’imprègne du plaisir que lui procure la contemplation et l’écoute, tout en peignant, sans chercher à intellectualiser les œuvres, juste regarder, apprécier, aimer ; peu importe les mots, il seront de toute façon toujours limités au langage, alors même que l’art se moque bien des  limites…

Pour Mausse, peindre est existentiel, et, profitant de ses nombreuses latitudes loisibles, il fait que son quotidien lui permette d’exister « à plein temps », se consacrant à sa palette autant qu’il le peut.

Car, même s’il a beaucoup exposé, parallèlement à sa carrière professionnelle, il fut toujours rattrapé par un quotidien chronophage.

 La peinture partage désormais tout son temps avec lui, et c’est tant mieux pour nous, spectateurs attentifs de son œuvre, qui révèle un « peintre d’intérieur », un peintre de l’inconscient, qui sait à satiété oublier les chemins tracés de l’académisme pour encore mieux exprimer les pâles reflets d’une société en déshérence… 

Mausse compose des personnages qui nous ressemblent, comme dans un rêve, quelques clowns tristes en partance pour nulle part, poètes en voie d’extinction, toujours prêts à s’envoler pour un ailleurs nouveau… Avec les acteurs de ses œuvres, tout en rondeur et bonhomie, il embellit l’austère réalité d’un monde en déliquescence, leur associant une palette que les rouges et les jaunes viennent relever pour mieux encore les dire, une légitime profanation du malheur…

Mausse « dépeint » ainsi sa vision de la société, nous raconte une histoire, peut-être la nôtre, sûrement la sienne, au gré de ses toiles…

Il dresse ses portraits comme des fenêtres sur nous-mêmes, voire lui-même… tout en cherchant un chemin sans savoir vraiment où il le mènera, laissant un point d’interrogation en suspension pour mieux solliciter notre imaginaire…

Nous ne pouvons que désirer nous pencher par ces « lucarnes de vie » pour tenter d’apercevoir cet univers et pourquoi-pas nous y plonger pour mieux nous retrouver…

Olivier Barbet pour talentsenpartages.fr

Ses œuvres