MURIEL PONS

Lorsque l’artisan rencontre l’artiste…

Aubagne, France

Contacter l'artiste

Contacter l'artiste

300, avenue Jean Aicard
Le Pin Vert
13 400 AUBAGNE

06 15 20 69 74

Portrait

Après quelques égarements secrétariaux, un bref détour par l’esthétique, Muriel se consacre à l’éducation de son fils, une occupation louable et à plein temps qui l’éloigne du monde professionnel.

L’objet de son attention ayant atteint un âge « autonome », elle décide de s’inscrire à la MJC d’Aubagne au cours de céramique, un loisir comme un autre pour elle…

C’est alors une vraie rencontre, l’histoire commence, une histoire d’amour entre elle et la Terre Majuscule, qu’elle va façonner à satiété.

Dès lors, point n’est besoin de cours, d’apprentissage quelconque, ce serait trahir les liens qu’elle entretient avec la Terre et le Feu ; dès que ses mains pénètrent la matière, elle est en harmonie, ses créations naissent sans effort, comme dans un ordre naturel…

Ces années là lui révèlent aussi son don pour les couleurs ; Muriel est une génératrice de sens, elle crée sans préalable, pas d’esquisse, pas de plan, elle passe directement au Tracé, toujours au plus près de la matière, c’est ainsi qu’elle passe « l’épreuve du feu »…

Dans les années 2000, elle rencontre un dirigeant d’établissement funéraire qui, ayant vu une pièce que Muriel concevait, un masque en l’occurrence, lui demande de travailler pour son entreprise, notamment pour la réalisation d’urnes dédiées…
Elle devient alors artisan, seulement après 6 mois « d’apprentissage »… C’est de cet art par nature que Muriel va tirer « la substantifique moelle », et en faire son métier, un sacerdoce naturel en quelque sorte…
Ses urnes sont distribuées dans toute la France.
Pour s’évaluer, plus tard, elle fera un court passage aux Ateliers d’Arts de France, où elle va s’essayer aux sculptures animalières, toujours des grands formats, qu’elle n’exposera finalement pas…
A l’approche d’une retraite méritée, Muriel a décidé de se consacrer un peu plus à la sculpture.
Des femmes pour la plupart, assez longilignes, des animaux, des urnes toujours, qui vont de fait être exposés pour le meilleur.
Une nouvelle carrière d’artiste commence.
Après avoir été un artisan confirmé, Muriel devient une artiste de talent… qui s’ignorait… mais dont le public ne pouvait se priver…

 

Ses œuvres